Update lecture #2 : Calendar Girl ⇢ février

Comme le mois précédent, je vous retrouve aujourd'hui pour vous parler de ma lecture de Calendar Girl - février. 

PS: si vous n'avez pas encore lu mon Update lecture #1 : Calendar Girl du mois de janvier, cliquez ici (+)




Dans ce tome, nous retrouvons notre Mia, qui cette fois-ci est à Seattle où elle sera la muse d'un peintre français, Alec

  • Les points forts de ce tome. 
Personnellement, j'ai bien aimé l'environnement de ce tome. On ressent tout de suite l'engouement artistique d'Alec et on arrive très bien à s'acclimater. Ce que j'ai particulièrement aimé, c'est la différence flagrante non seulement entre Alec et Wes mais aussi entre leurs univers respectifs. 

Dans le tome 1, souvenez-vous, Wes est un célèbre scénariste, qui vit un peu sous les paillettes, disons-le. Ici, dans ce tome 2, malgré sa célébrité, j'ai ressenti qu'Alec était plus discret, plus "lambda". Bien évidemment, son loft est tout à fait somptueux et son studio d'artiste l'est également. J'ai également apprécié les questionnements auxquels Mia est confrontée. On ressent qu'elle est toujours autant tiraillée par sa situation. 

De même, le fait que Wes soit toujours présent m'a rassuré. Elle ne l'oublie pas, il ne l'oublie pas. J'avais en effet très peur que Mia au fil du temps se mette à oublier Wes au profit d'Alec car si vous avez lu le tome, vous êtes d'accord avec moi, je pense, pour dire qu'ils sont très proches. 

D'ailleurs, pour parler de cette relation, je suis assez mitigée. J'aime beaucoup le personnage d'Alec. Il est très expressif, c'est un personnage imposant et j'adore ça. Mais, malgré qu'il soit imposant, il est très délicat, c'est ce qui fait son charme selon moi. 

Concernant les scènes de sexe, je n'ai pas ressenti le même engouement que dans le tome 1 et je trouve ça top. En effet la relation de Mia et Alec n'est clairement pas aussi importante et passionnée que celle qu'elle peut entretenir avec Wes. Alors pour ce tome, je valide! 

Encore une fois, j'ai très vite réussi à me plonger dans l'histoire, à m'imaginer les lieux et les personnages. C'est très vivant et on a vraiment envie de se retrouver dans ce loft nous aussi. Peut-être pas en tant que muse ceci dit.

  • Les points négatifs de ce tome.
Comme pour le premier tome, sans surprise, Mia se retrouve très vite, proche d'Alec. Point qui ne semble pas la déranger. Et bien moi, personnellement ça m'a dérangé. Alors oui, je fais peut-être ma chiante sur le coup, mais c'est clairement quelque chose qui ne passe pas avec moi dans cette histoire. 
Je ne comprends pas comment elle peut être si à l'aise avec un homme qu'elle ne connait pas et comment elle peut se livrer si vite à lui alors que cette proximité n'est pas prévu dans son contrat. 

Au lieu de ressentir une certaine gêne ou une forme d'angoisse, dès les premiers instants on ressent une tension sexuelle entre les deux. 

Encore une fois on a une relation hyper forte qui se créé entre les personnages et on sait très bien que ça n'aboutira à rien. Comme je vous le disais plus haut, je suis assez mitigée concernant leur relation mais aussi concernant le personnage d'Alec. Je l'aime beaucoup certes, mais j'ai trouvé que par moment il pouvait être assez étouffant, malaisant. Et dans ces moments-là, j'avais vraiment envie que Mia quitte la pièce, qu'elle se retrouve seule pour souffler un peu. C'est très bizarre... 

Ensuite, malgré le loft et le studio qui ont l'air assez chouette, j'ai trouvé l'ambiance assez oppressante par moment. Un peu comme si on était prisonnier de ce donjon avec Mia. Et vous savez quoi ce n'est pas une idée en l'air. À un moment donné, Mia précise qu'elle n'a pas mis un seul pied dehors depuis son arrivée à Seattle... J'ai trouvé ça vraiment dérangeant ! Enfin, ok elle passait beaucoup de temps dans le studio mais quand même... Un peu d'air frais ça ne peut pas faire de mal. 

J'ai effectivement trouvé que ce tome manquait d'air. J'aurais apprécié me retrouver seule avec Mia et ses pensées dans un parc, par exemple. J'aurais aimé la voir souffler un peu et faire abstraction de ce qui était en train de se passer. Alors oui, il y a des moments où elle se confie un peu à nous, certes. Mais elle reste dans l'appartement. 

Ce tome est, à mon goût, pas suffisamment aérer. L'espace est trop restreint.  

En conclusion, c'est un tome que j'ai apprécié mais avec du recul, je pense que finalement, entre les deux, mon tome favoris est le tome 1. J'ai cependant adoré certains moments de l'histoire, notamment la fin que je trouve excellente. 



Commentaires

Articles les plus consultés