Étudiant et salarié ? C'est possible !

Être étudiant et salarié est une expérience très enrichissante mais c’est aussi effrayant. Ceux qui me suivent depuis un moment le savent. En plus de mes études, je travaille les week-end. Je pense que c’est un sujet qui peut intéresser et aider beaucoup de personnes. C’est pour cette raison que j’ai décidé de vous partager mon expérience.

1. Le commencement.

Tout à commencer lorsque j’étais encore au lycée. J’allais bientôt avoir 18 ans et je savais déjà que je voulais travailler. Les choses ont été facile pour moi car j’ai très rapidement obtenu un CDI étudiant dans un supermarché. De ce fait, j’ai dû attendre un mois après mes 18 ans pour pouvoir débuter mon contrat. J’ai donc commencé à travailler alors que j’étais encore en terminale.

2. L’adaptation.

L’adaptation a été plutôt facile. Ma charge de travail au lycée n’était pas énorme, j’avais du temps, donc concilier les deux ne me poser pas de problème. Le problème majeur, c’était le décalage entre mes amis et moi. On avait pour habitude de se retrouver très souvent les week-end. Seulement, avec mon travail, je ne pouvais plus autant me permettre de sortir. J’ai dû apprendre à gérer mon temps.

3. La récompense.

Se dire qu’on doit se lever chaque dimanche pour aller travailler c’est assez difficile au début. C’est d’autant plus difficile lorsque les personnes autour de vous ne se lèvent pas. Néanmoins, la motivation principale arrive à la fin du mois. Comme on dit, tout travail, finit par payer. En effet, recevoir son salaire à chaque fin de mois alors qu’on est encore au lycée c’est assez incroyable. Je me souviens encore de mon premier salaire. J’étais vraiment très contente et ça m’a beaucoup motivée.

4. Les premières difficultés.

Les premières difficultés sont survenues lors de mon entrée à l’université. Mon rythme de travail n’était plus du tout le même. Ajoutez à cela, que j’étais en train de passer mon permis de conduire. J’avais énormément de pression sur les épaules, beaucoup de fatigue également. Le rythme que j’avais instauré durant mon année de terminale, ne collait plus avec mon rythme universitaire. J’ai du faire des choix, j’ai dû faire des concessions. Mais ma santé en dépendait et ma vie sociale aussi, haha.

5. Les atouts.

Travailler si vite m’a permis d’être beaucoup plus mature et d’avoir très vite la notion de l’argent. De plus, cela m’a permis d’avoir une totale autonomie financière. À ce jour, je suis donc totalement autonome et pour rien au monde je ne quitterais mon boulot. À cela s’ajoute le fait que lorsque j’ai commencé, j’étais très très timide. Ce travail, m’a permis de prendre un peu plus confiance en moi et d’acquérir certaines compétences. Effectivement, je suis plus à l’aise dans la communication aujourd’hui. Mais j’ai également pu évoluer. En effet à ce jour, je suis responsable étudiant.

6. L’organisation.

L’un des points également difficile, c’est de savoir tout concilier. Effectivement, il peut arriver qu’à certain moment, concilier boulot, études et vie privée soit très compliqué. J’ai eu des moments de doutes, des moments de remise en question. En effet, à un certain moment, j’avais l’impression que mon boulot ajouté à mes études, c’était beaucoup trop pour moi. J’avais l’impression que ma vie privée disparaissait dans ce rythme beaucoup trop soutenu. Le problème ici, c’est qu’il faut savoir s’entourer des bonnes personnes. En effet, à ce moment-là, certaines personnes pensaient que mon travail était de trop dans ma vie. Lorsque ces personnes vous répètent que votre travail ajouté à vos études prend beaucoup temps, vous commencez à vous poser des questions. Mais s’il y a bien une chose que je vous suggère, c’est de ne pas vous laissez influencer. Ne laissez personne remettre en question vos choix lorsque vous êtes vous-même convaincu que c’est la meilleure chose à faire.

7. Mes conseils.

Mon premier conseil c’est sans doute qu’il faut se lancer. J’en conviens que ça peur. J’avais moi-même très peur. Mais aujourd’hui, je suis fière de moi.
Ensuite, mon deuxième conseil, c’est qu’il faut être sûr de soi. Vouloir travailler c’est un engagement très sérieux, qu’il ne faut pas prendre à la légère. Ce n’est en aucun cas un amusement. Mais si vous arrivez à faire la part des choses, à trouver votre équilibre, vous verrez que vous n’en tirerez que du positif.
Ce travail et surtout ce salaire, m’ont permis de faire énormément de choses durant ces dernières années. Des projets, des financements que je n’aurais pas pensé faire en étant parfaitement autonome. Ne plus dépendre financièrement de ses parents, je dois dire que c’est assez libérateur. Vous ne devez de compte à personne, vous vous auto-gérer.
Vous l’avez donc compris, être étudiant et salarié à la fois est une expérience enrichissante qui comporte des risques. Mais ces risques valent le coup d’être pris. Tout n’est qu’une question de volonté et de détermination.
Love,

Commentaires

Articles les plus consultés