Être blogueuse: une expérience extraordinaire mais pas si facile

Être blogueuse…

Pour ne rien vous cacher, je dois vous avouer que j’ai toujours eu du mal à le dire. Du mal à parler de cette passion

Toute une histoire…

J’ai commencé cette aventure très jeune. Je devais avoir aux alentours de 12/13 ans. Mon tout premier blog n’avait rien d’extraordinaire, il était même sacrément rudimentaire! Ceci dit, j’étais quelqu’un d’assez déterminée et de passionnée. De ce fait, durant la période où j’ai conservé ce petit blog, j’en ai profité pour en créer un second. Sur ce second blog, j’avais mis la main à la pâte. J’essayais de modifier l’apparence, je m’intégrais petit à petit aux réseaux sociaux. Néanmoins, ce n’était pas suffisant. Je voulais toujours plus, toujours mieux.
D’un côté, je pense avoir commencé le blogging trop tôt. Mais d’un autre, je pense que ça m’a été bénéfique. En effet, j’ai pu suivre l’évolution du monde du blogging sur internet, notamment les tendances. Mais j’ai également pu apprendre beaucoup de choses (les codes, la mise en page…).
Si je pense avoir commencé trop jeune, c’est notamment parce que mes blogs reflétaient ma personnalité à des moments précis. Et pour dire vrai, 12/13 ans c’est pile-poil l’âge où l’on commence à sérieusement se chercher. De ce fait, à chaque nouvelle étape de ma vie, j’avais perpétuellement l’impression que mon blog ne me correspondait plus.
Alors, je sais ce que vous êtes en train de vous dire:
" Tu aurais pu poursuivre sur le même blog et l'améliorer, le modifier au gré de ton évolution et de tes envies plutôt que de tout recommencer sans cesse!" 
En effet, si vous êtes en train de vous dire cela, je suis entièrement d’accord avec vous. Surtout que ces changements de blogs m’ont certainement fait perdre des lecteurs assidus et une certaine notoriété. À vrai dire, je n’ai jamais vraiment été sur le devant de la scène. Sauf à un moment donné avec mon blog On the moon with Laura qui fonctionnait très bien. Mais là encore, je ne me retrouvais pas. J’allais atteindre mes 20 ans et le blog sur lequel je postais régulièrement ne m’inspirait plus. J’avais donc besoin de changement, une nouvelle fois.

L’apprentissage…

On ne devient pas blogueuse du jour au lendemain. Et pour être honnête avec vous, j’ai parfois du mal à me considérer moi-même comme une blogueuse. Les années d’expériences qu’il y a derrière vous, ne font pas de vous quelqu’un de plus expérimenté.
Pour être une blogueuse talentueuse, je pense qu’il faut tout d’abord connaitre et gérer sa personnalité. Mais il faut aussi et avant toute chose, avec son propre style de publications. Le plagiat, le « vu et revu » ne sont pas des choses qui vont vous aider à avancer…
Pour avancer dans ce milieu, je pense qu’il est primordial de s’informer, et d’avoir quelques conseils de personnes plus qualifiées. Pour ma part, j’ai fait beaucoup de recherches. Je me suis notamment munis de plusieurs manuels explicatifs comme par exemple « Blog it yourself »Il s’agit d’un petit guide pour les débutants écrit par 3 blogueuses gérant le blog Do it YvetteJe vous en recommande vivement l’achat si vous désirez vous lancez !

S’affirmer…

Je vous en parle aujourd’hui parce que ma prise de conscience est assez récente. En effet, j’ai pris conscience qu’il fallait que je cesse de m’en cacher et qu’il fallait que je cesse de ressentir une certaine honte. Ça peut paraître fou pour certains d’entre vous mais oui, j’ai eu beaucoup de mal à m’affirmer en tant que blogueuse
On a tendance à croire que c’est quelque d’assez commun mais c’est faux. On a également tendance à croire que les gens sont ouverts mais c’est également faux.
Les rares fois où je me suis laissée aller à parler de mon activité, de ma passion je n’ai pas toujours eu le retour que j’espérais… Se serait mentir que de vous dire que j’ai eu que des retours négatifs ou moqueurs. Non, j’ai eu énormément de retours et d’avis positifs ce qui motive énormément. Mais lorsque vous avez des avis négatifs, lorsque des personnes se permettent de vous dire que « ça ne sert à rien« , votre motivation, votre moral en prennent un sacré coup. Notamment lorsqu’il s’agit de personnes proches…
Depuis que je suis blogueuse, très peu d’amis sont au courant de mon activité. J’évitais d’en parler parce que j’avais honte mais aussi parce que je voulais conservais cette bulle que je m’étais créer. En effet, j’aimais avoir cette part de mystère chez moi. Le fait que pas tout le monde soit au courant, m’encourager beaucoup plus à ne pas me limiter. Et puis lorsque je me décidais enfin à cracher le morceau, j’adorais voir l’étonnement sur le visage de mes interlocuteurs.
Et puis, est venu le jour où j’ai pris conscience que je devais avant tout vivre pour moi. Sans penser au regard des autres. Si vous manquez de confiance en vous, que vous avez besoin de soutien dans ce milieu, il existe de nombreuses plate-formes. En effet, la plus connue et celle que je vous recommande c’est sans aucun doute Hellocoton. En effet, Hellocoton m’a permis de connaitre d’autres blogueuses. Mais Hellocoton m’a également permis d’échanger et d’avoir des conseils.
Ce que j’essaye de vous dire, c’est que vous ne devez pas vous restreindre ou limiter votre créativité à cause du regard des autres. On est tous différents et on aspire pas tous aux mêmes centres d’intérêts. Ça peut parfois être difficile à digérer mais c’est pourtant la réalité. Si vous faites un rapide calcul, il m’a fallu un temps fou pour en prendre conscience. Mais au jour d’aujourd’hui, je peux dire que je suis fière d’être blogueuse. Je suis très contente de mon blog et de l’activité que je mène. Ce n’est certes pas encore parfait mais je continue d’apprendre au quotidien.
Le monde du blogging est une réelle passion pour moi. C’est quelque chose qui me fait m’évader. C’est un peu la parenthèse parfaite que j’avais besoin dans ma vie. Partager, échanger, débattre avec vous, voilà ce qui me plait.

Commentaires

Articles les plus consultés